Comment rester VIGILANT dans un LIEU PUBLIC ? [Self défense]

formation en ligne self-défense

Dans cette vidéo, extraite de la formation en ligne de self défense « Études Martiales : Défenses contre plusieurs agresseurs », découvrez comment rester vigilant dans un lieu public.

Mise en situation

Vous êtes tranquillement installé au beau milieu d’un square ou d’un jardin public, qui fourmille de monde. Vous discutez paisiblement avec un(e) amie(e), quand soudain, vous voyez une personne venir droit vers vous. En général, dans ce genre de situation, les gens se baladent autour de vous, nous sommes d’accord ? De ce fait, dès lors que vous voyez quelqu’un qui s’approche droit sur vous, commencez à vous poser des questions !

Cependant, il est tout à fait possible que vous ne le voyez pas arriver. Il ne faut pas devenir parano, mais il faut rester lucide : les agressions dans le dos, cela existe, et dans ce cas-là, vous n’avez pas d’autres choix que de subir. Nul n’est à l’abri de s’en prendre une !

Exemple. Vous êtes assis sur un banc, en train de discuter, puis vous voyez une personne arriver dans votre direction. Selon la façon dont vous êtes positionné et grâce à la vision périphérique, vous pouvez analyser s’il y a danger, en se basant sur l’allure, la façon de marcher de cet individu. Dans ce cas-là, il se peut que votre instinct reptilien ne se réveille pas.

Petite parenthèse. On pense souvent, à défaut, qu’il faut habiter les petites villes ou villages pour être tranquille, mais c’est une erreur ! Il n’y a qu’à regarder la télé… « Je ne comprends pas, il était gentil, il disait bonjour et il a égorgé sa femme ». Les tueurs en série, ce n’est pas écrit sur leurs fronts !

Maintenant, vous êtes en train de discuter et vous voyez une ombre venir droit vers vous : il est sérieusement temps de vous bouger les fesses et de vous réveiller, parce que cela sent le roussi ! Je ne vous dis pas de lui casser la jambe direct – « excusez-moi, la rue… » et bam, vous lui brisez la jambe en deux, non ! Par contre, là où il y a danger, c’est s’ils sont 2, 3 ou 4 ! Il n’y a pas à discuter, méfiez-vous et partez ! « Allez demander à quelqu’un d’autre, ne me faites pas ch*er ».

Cela peut sembler complètement logique pour certains, mais il s’agit là d’une stratégie, c’est très important ! Quand quelqu’un vient droit vers vous, vous devez de suite vous dire « c’est pour ma pomme, il y a quelque chose, c’est pour moi »

Petite anecdote

Ce qu’il faut faire si ce genre de situation vous arrive, c’est regarder les yeux de votre supposé agresseur. En général, c’est à ce moment que vous avez la connexion des 20 secondes.

Par exemple. Une personne s’approche de vous, un petit chinois avec des lunettes, un appareil photo et une carte dans les mains… Méfiance oui, mais cela ne ressemble pas à un grand danger.

Maintenant, vous avez un homme qui s’approche vers vous, avec une allure plus que douteuse, faites attention ! Vous voyez ? Donc, votre instinct va se réveiller… ou pas.

Votre supposé agresseur se dirige vers vous, le regard noir. Vous le regardez, la connexion se fait, cela y est, vous êtes en mode survie : cela veut dire « prépares-toi, il y a quelque chose qui ne va pas », vous pouvez le lire dans ses yeux.

Petite anecdote. Cela m’est arrivé une fois, je devais avoir 16 ans, c’était il y a 2 ans. – Pourquoi personne ne me croit ? – C’est à cause de la barbe – J’étais déjà ceinture noire de karaté et autre, mais je me suis laissé avoir.

J’étais tranquillement assis en plein Toulouse, – j’habitais à Toulouse avant – je n’avais pas d’écouteurs et, à un moment donné, je vois un homme avec une tête complètement chelou qui vient vers moi. J’aurais pu m’en aller, je l’ai vu arriver en plus, je le regardais… Mais dans ces moments-là, rappelez-vous d’une chose : de quoi a-t-on peur ? de l’inconnu. C’était la première fois que je voyais une vraie tête de c*n venir vers moi ! – Il n’est pas là ? – Ce n’est que de la théorie pour l’instant, mais c’est important de s’en souvenir !

Dans l’ensemble, il avait une bonne tête. Parce que vous vous doutez bien que s’il avait eu une tête à la « Resident Evil », je serais parti depuis un long moment… Mais, malgré tout, il avait une tête de fou. Il était un peu plus grand, et il s’est approché à quelques centimètres de mon visage, mais je me suis retrouvé « hypnotisé » comme un imbécile. « T’as pas une cigarette ? »

Et c’est pour faire face à ce genre de situations que j’apprends à mes élèves à ne pas baisser la tête. « Non… ». Je l’ai regardé, il était très proche, j’aurais pu me prendre un coup de tête, mais quand cela vous arrive la première fois, on peut dire ce que l’on veut « ouais, mais tu aurais dû faire ci… »« t’aurais dû, t’aurais dû… »« oui, t’aurais dû, fais-le et tu verras un jour quand cela va te tomber sur la gueule, tu vas être comme ça ».

Au final, on ne sait pas comment on va réagir et agir. On peut prévoir et anticiper toutes sortes de réactions, mais l’imprévisible ne prévient pas. Cependant, je peux désormais dire à un mec qui vient vers moi « je ne fume pas, dégage » – je plaisante.

formation en ligne self-défense

Laisser un commentaire