Pourquoi faut-il travailler AU CONTACT en self-défense ?

formation en ligne self-défense

Dans cette vidéo extraite de la formation en ligne « Études Martiales : La méthode accélérée pour devenir un pratiquant tout terrain sans illusions ni fioritures », découvrez pourquoi, à travers une petite anecdote personnelle, il est très important de travailler au contact lors de vos entrainements de self défense.

Au contact !

Ce que je souhaiterais, c’est que vous compreniez l’importance de se toucher, d’aller « au contact » lors des entraînements de self-défense. Cela peut paraître évident, mais c’est très important.

Évolution

A l’heure actuelle, quand on débute dans la self-défense pure, c’est tout à fait logique de toucher son partenaire durant les exercices. Le contraire serait presque impensable.

Or, les choses sont différentes quand on vient des arts martiaux traditionnels, comme le Karaté, où pendant des années, vous avez dû apprendre à arreter chacun de vos gestes, chacune de vos frappes, quitte à frôler votre partenaire, mais sans jamais réellement le toucher…

Petite anecdote personnelle

Lors d’un stage, je me suis pris une gifle pour la première fois par un pratiquant qui faisait du Kempo !

J’étais pourtant ceinture noire 2ème Dan, assez confiant, ni trop, ni trop peu mais ça allait…et je me suis dit « aïe » !

Et puis, bizarrement, je me suis surpris à verser une petite larmichette… « Qu’est-ce que c’est ? » et je peux vous assurer que cela fait mal à l’égo au début parce qu’on se dit « oh mince ».

Une fois la gifle « acceptée », il va y avoir 2 sortes de réactions :

  • soit, on encaisse le coup et on se dit « c’était un mauvais jour, je n’étais pas en forme » – et il y en a plein qui réagissent ainsi…
  • soit, on se dit « là, il y a quelque chose qui ne va pas » et on analyse…

Toucher mais sans se blesser !

Mais dans l’idée, qu’importe votre niveau, tant que l’on n’a pas (re)senti ce contact et qu’on n’est pas habitué à encaisser les coups, vous pouvez être les rois de la salle, autant que vous le souhaitez… Jusqu’au jour où un gamin de 12 ans, bagarreur de rue, avec le visage tout balafré (et qui, lui, a sûrement l’habitude de prendre des coups) va vous en donner une si forte que vous allez vous dire « punaise, je rends ma ceinture noire parce que je sens que cela ne va pas », vous voyez ce que je veux dire ?

Donc, en self-défense, le contact, se toucher, c’est très important, mais sans vous blesser !

formation en ligne self-défense

Laisser un commentaire