Comment faire 3 ciseaux en étant au sol ?

formation en ligne self-défense

Dans cette vidéo issue de la formation en ligne « Étude Martiale 8 : Survie au sol », je vais vous apprendre comment effectuer 3 ciseaux au sol pour déséquilibrer votre agresseur.

Trois techniques différentes

Prenons un exemple… Par un moyen ou un autre, vous vous retrouvez malencontreusement au sol, face à un adversaire qui se tient debout devant vous et qui semble bien décidé à vous embêter jusqu’à la dernière minute.

Je vais vous apprendre comment effectuer ce que l’on appelle des « ciseaux ». Bien qu’aucune technique ne soit fiable à 100%, la maîtrise des ciseaux, dans ce genre de situation, peut/pourrait vous être d’une grande aide. Il y en a trois.

  • Vous allez faire un premier ciseau de l’extérieur vers l’intérieur avec votre jambe.

Il faut savoir que toutes techniques faites avec les jambes peuvent être exécutées avec les bras. Il est bien sûr évident qu’il faut éviter tous rapprochements entre votre tête/visage et les mains de votre agresseur.

Donc premier ciseau : vous commencez déjà à vous « lier » à votre adversaire, vous êtes plus « proches »… Le plus important, c’est d’essayer de ne pas rester collé à lui ! Nul besoin de penser à exécuter votre plus belle prise de Penchak Silat, tel que le « cobra », vous risquez de rester coincé et de vous faire frapper par un second agresseur.

Donc, dans tout ce que vous faites, vous devez en une seconde vous extraire de ce que vous êtes en train de faire, et ceci est valable pour tout.

Premier ciseau, donc, extérieur-intérieur. Nous pourrions parler de points de pression mais sachez que si vous tapez un peu au-dessus du genou ou autre, peu importe où vous tapez, il y en a toujours un ou deux qui trainent à côté. Les points de pression représentent un bonus : si vous en connaissez et que vous y avez accès, c’est un plus mais il faut être un minimum précis pour que cela ait un vrai impact !

Dans ce cas de figure, nous allons rester dans la « mécanique simple » du corps. Vous tapez dans le creux poplité : dans l’idée, il s’agit d’un ciseau « jambe en haut, jambe en bas », c’est-à-dire que vous utilisez vos deux jambes en même temps. N’oubliez pas que plus vous serez loin de votre agresseur, moins cela fonctionnera : c’est-à-dire que si vos jambes sont tendues, la technique ne passera pas; Ou elle passera mal… Vous pouvez taper avec votre talon pour plus d’effet.

  • Deuxième technique : de l’intérieur vers l’extérieur

Notez qu’avec cette technique, vous ne tapez plus dans le creux poplité mais sur le (côté du) genou en lui-même.

Tout d’abord, capturez le pied de votre adversaire au niveau de sa cheville; votre jambe au sol est fléchie et vous avez toujours une main en garde, en cas d’éventuelles ripostes. Votre agresseur n’est pas manchot ! Sa cheville capturée, insérez votre autre jambe à l’intérieur afin de créer un déséquilibre. Dans le cas d’une agression, il est bien évident que quand vous insérez votre jambe à l’intérieur, vous frappez !

A ce moment-là, regardez sa réaction et une fois que c’est fait, vous vous relevez intelligemment ! Qu’est-ce que cela veut dire intelligemment ? Ce n’est certainement pas un « oh punaise, c’était dur », tout en vous relevant et en vous rapprochant de lui… Votre adversaire semble être mains nues mais gardez en mémoire qu’il peut sortir une arme d’on ne sait où et vous infliger des coups de couteaux, cutters ou autre ! C’est triste, mais en self-défense (à l’entrainement), il faut être un peu paranoïaque et toujours partir du principe que votre agresseur peut cacher une arme.  Regardez sa façon de se tenir, s’il a une main dans le dos, dans une poche, etc… Tout est sujet à une attention de votre part.

  • Troisième technique : de face

Même principe : capturez la cheville de votre agresseur grâce à votre pied au sol puis venez donner un coup de pied avec votre autre jambe au niveau de son genou. Nous sommes là toujours dans le cadre d’un entrainement, je vais donc doucement en projetant mon partenaire au sol afin de ne pas lui faire mal. Aussi, et plus concrètement, il vous suffit simplement de faire un tirer/frapper pour que votre agresseur se retrouve rapidement au sol. Évidemment, si vous avez les jambes tendues, cela ne marchera pas car vous n’aurez pas assez de puissance.

Comme dit un peu plus haut, aucune de ces techniques n’est infaillible, vous pouvez louper votre cible ou votre agresseur peut avoir plus de force que vous, mais qu’importe la situation, soyez toujours déterminés et un minimum précis dans vos gestes, vos techniques afin d’avoir le plus d’impact possible.

N’oubliez pas que le pied qui est le plus au sol est toujours celui qui va crocheter, que ce soit dans l’une ou l’autre des 3 techniques présentées.

formation en ligne self-défense

Laisser un commentaire