Comment mieux gérer votre distance grâce au principe de la « réserve » ?

formation en ligne self-défense

Dans cette vidéo, je vais vous expliquer comment mieux gérer votre distance lors de vos entraînements, grâce au principe de la « RÉSERVE », directement issu de la méthode Karaté De Rue.

C’est un concept !

Il vous sera rapidement possible de traduire ce que le principe de la réserve signifie selon vos disciplines.

Ayant fait du karaté pendant des années, je me suis rendu compte qu’il y a beaucoup trop de techniques qui sont faites hors distance, surtout dans le karaté traditionnel. Aujourd’hui, je continue toujours la pratique du karaté mais « à ma sauce », c’est-à-dire que je mixe plusieurs techniques de divers arts martiaux, c’est ce que j’ai appelé le Karaté De Rue.

Or, dans le traditionnel, encore aujourd’hui, on apprend aux élèves à ne pas toucher le partenaire, mais à arriver suffisamment proche pour qu’on puisse se dire « c’est impressionnant, c’est bien, il sait contrôler ». Certes. C’est mieux que de lui casser le nez sans contrôler…

Aussi, cela n’engage que moi, si vous arrivez avec n’importe quelle technique devant un partenaire/adversaire à 5 cms de son visage, et qu’en plus, vous avez le bras tendu, c’est ce que j’appelle « frapper dans le vide ». C’est également valable pour les frappes avec les jambes. C’est dans l’excès.

Qu’est-ce que le principe de la « Réserve » ?

Prenons exemple avec un crochet ou un direct.

Cela signifie que vous allez venir au contact, que vous allez toucher le partenaire mais que vous allez conserver une marge en ayant le coude légèrement plié (et non pas complètement tendu) c’est cela que j’appelle la réserve.

En définitive, s’il s’agit d’un partenaire, votre but n’est pas de le mettre K.O ni de lui faire mal donc on s’arrête au contact de son visage, tout en gardant cette marge au niveau de la pliure du coude : c’est la réserve.

Et s’il s’agit d’un agresseur, cela signifie que grâce à cette marge au niveau du coude – autrement dit grâce à la réserve – vous êtes déjà à bonne distance pour traverser et frapper en tendant le bras : c’est là que se situe la vraie valeur du coup, c’est très important à comprendre !

Même si pour débuter, le bras tendu, c’est très bien, il est cependant nécessaire de vite assimiler ce principe de la réserve, afin d’avoir un meilleur contrôle de vos coups et de votre « bonne distance », donc.

Apprendre à « se traverser »

Le principe de la réserve est aussi valable pour les jambes. Par exemple, au karaté, on voit beaucoup de coups de pied écrasants, type « Fumikomi » jambe tendue : esthétiquement, c’est très beau, on touche le genou, mais ce n’est que de la « surface ».

Évidemment que le partenaire prend un « shoot », vous pouvez aussi lui faire très mal au genou mais ce n’est pas suffisant.

Ce que je veux vous apprendre, ce sera moins joli, moins esthétique, mais c’est de faire la même technique que pour un crochet : c’est-à-dire d’aller au contact, de toucher votre partenaire avec votre coup de pied écrasant, mais sans l’écraser : autrement dit, de conserver une marge grâce à votre genou fléchi. (et non pas totalement tendu). Vous verrez que l’efficacité n’est pas la même.

Donc il ne faut pas se toucher du bout des doigts, de pieds ou de mains, il faut se traverser.

Par contre, durant les entraînements, vous n’êtes pas obligés de vous traverser à fond à chaque fois au risque de vous blesser, mais vous devez être en capacité de le faire.

formation en ligne self-défense

Laisser un commentaire