Comment repousser un assaillant avec un « Ippon Ken Tsuki » ?

formation en ligne self-défense

Aujourd’hui, je vais vous donner quelques conseils pour repousser efficacement un assaillant à l’aide de la technique appelée « Ippon Ken tsuki » en Karaté.

Imaginons. Un individu se dirige vers vous, d’un air menaçant et bras levés. Peut-être pour vous crever les yeux ou vous étrangler mais cet individu se dirige droit sur vous, avec probablement l’idée d’en découdre.

Technique de l’Ippon Ken Tsuki

Tout d’abord, vous allez serrer les poings et vous allez présenter l’index, plus précisément, la phalange de l’index. Ne la sortez pas entièrement mais juste légèrement, de sorte à laisser ressortir la pointe de votre index et verrouillez tout ça avec votre pouce.

Testez en frappant dans votre main afin de voir s’il y a résistance et vérifier si votre index est assez « solide » (pour ne pas vous le casser lors de l’impact).

Nous sommes là, dans une version entraînement de la situation. Il est donc évident que nous n’allons pas frapper comme des brutes sur notre partenaire et peut-être le blesser. En cas d’agression, n’ayez crainte de sortir toute la force que vous avez.

Une fois que votre poing est fort, vous allez viser des poings stratégiques dits « de pression » : soit sur le téton, soit juste en dessous.

En garde, tête rentrée dans les épaules afin d’encaisser d’éventuels coups, vous allez taper en vrillant, d’un coup sec, au niveau de la zone sensible. N’oubliez pas de reprendre votre distance de sécurité, voire de vous enfuir, en situation réelle.

Une zone très « tendre »

A noter que toute la partie pectorale, au niveau des tétons, au dessus ou en dessous, est une zone très sensible, et du fait de sa vastitude, permet une plus grande surface d’impacts.

Comme une perceuse…

En effet, cette frappe, si elle est infligée avec précision et force, aura l’effet d’une perceuse sur votre agresseur. Une frappe qui semble anodine mais qui ne l’est pas. Si elle est exécutée sèchement, il est probable qu’elle décourage votre agresseur et vous permette peut-être de prendre la fuite.

Lors des entraînements, il est recommandé de tapoter légèrement et masser vigoureusement la zone pectorale de votre partenaire après chaque impact.

formation en ligne self-défense

Laisser un commentaire