Quand utiliser des techniques de survie et de dernier recours ?

formation en ligne self-défense

Une question très importante : une femme se fait agresser par un homme qui a probablement l’intention de la violer ou peut-être même de la tuer, avec une arme dans la main, que doit-elle faire ?

Dernier recours

Il n’y a pas le choix, vous devez y aller à fond, il est question de survie : c’est une technique de dernier recours. Dans ces moments-là – excusez-moi si cela choque, mais tout est permis : les doigts dans les yeux, on attrape les testicules, on serre les testicules, on tire les testicules…il s’agit de self-défense de survie, et c’est ce qu’il faut faire si vraiment vous êtes en danger.

Mises en situation et simulations d’agression

Dès que nous en avons l’occasion, nous proposons des mises en situation et des simulations d’agression, grâce notamment à l’aide de notre combinaison REDMAN.

« On ne fait pas dans la dentelle » : il n’est nullement question de vous faire mal mais plutôt de vous « secouer » et surtout nerveusement, c’est cela qui va vous sauver – parce que même si votre agresseur est costaud – vous êtes en possession d’armes dont vous ignorez probablement l’existence. Sautez lui au visage, griffez le, crevez lui un œil, mais faîtes quelque chose !

Ressortez votre instinct animal

Cela peut paraître violent oui, mais imaginez une seconde ce que votre agresseur peut vous faire et vous allez vous rendre compte que votre réaction n’est peut-être pas si violente que ça. Griffez le, attrapez le, jetez le au sol et frappez ! C’est ce que l’on appelle l’instinct animal et tout le monde l’a en soi ! Si, par exemple, je saisis l’un(e) d’entre vous et que je commence à l’embêter un peu, au bout d’un moment, vous allez commencer à réagir, c’est de cet instinct animal dont il est question et c’est lui qu’il faut faire ressortir.

Absorber pour mieux renvoyer

Les difficultés, dans ce genre de situations sont le stress et le fait de frapper et d’agir au bon moment Une bonne claque dans le visage fait toujours son effet. Si on vous donne une gifle, au début on ne connait pas, on n’est pas habitué, on se met peut être même à pleurer… L’idée est d’absorber cette énergie de colère et de la renvoyer : on vous met une énorme claque, absorbez cette claque pour en renvoyer une encore plus puissante !

formation en ligne self-défense

Laisser un commentaire